Rechercher

365 jours de méditation ...

Mis à jour : mars 22

Voilà un sujet que j'aurai mis du temps à aborder ... J'attendais la date anniversaire, j'attendais d'avoir fait le tour du calendrier pour évoquer le sujet!


Lors de mes différentes formations à la préparation mentale était souvent évoqué la méditation ... mais juste évoqué. Pour ceux qui auraient la flemme de lire vous pouvez directement descendre au paragraphe 4, en italique et gras, ci-dessous, pour avoir un résumé de ce que cela à pu m'apporter durant ces 365 jours



Quelques idées préconçues ...


La méditation pour moi ça évoquait alors: un moine bouddhiste, les cours du soir au boulot pour apprendre à se détendre et limiter les burn-out, un gars qui passe des heures dans son jardin zen sur son petit coussin ... lol


Bref, rien qui ne semblait "coller" à ma personnalité plutôt bien active, à la recherche d'activités riches en sensations où le dépassement de soi est omniprésent, où l'on pousse le corps dans ses derniers retranchements ... J'avais un peu de mal à comprendre en quoi rester "des heures dans son jardin zen assis sur un petit coussin" pouvait m'aider à me surpasser, terminer des courses en étant allé au bout de ce que le corps pouvait soutenir.


Ce qui est marrant c'est que ces idées préconçues, je les entend à présent lorsque je parle de méditation lors de mes stages ou mes coaching individuels.




Comment ces 365 jours se sont passés ...


1- "Petit Bambou"

Je ne vous cache pas que les débuts ont été difficiles ... forcement lorsque l'on est plein de préjugés on n'accueille pas la nouveauté de la même manière et les petites réticences nous poussent un peu à lutter "contre".

Alors oui je réalisais les exercices, mais avec moins de conviction, moins d'intensité, je ne comprenais pas forcement le but recherché. Bref je découvrais la chose et j'avais opté pour l'application "Petit Bambou" pour me guider dans cette nouvelle pratique. Je ne suis pas une fan invétérée de "petit bambou", même si je la conseille assez facilement pour les personnes qui souhaiteraient découvrir cette pratique seul chez soi.


2- Quelques semaines "d'acclimatation"

Oui les premières semaines ont été difficiles, j'avais un peu de mal à comprendre en quoi cela pourrait m'aider, bien que j'avais eu l'occasion d'écouter maintes témoignages de sportifs poussant à cette pratique. On m'avait prévenu que je ne serais peut être pas "convaincue" au début et c'était vrai!!! Alors j'ai dû m'accrocher, je n'en parlais pas trop car j'étais assez septique, j'avais l'impression que ça ne fonctionnait que sur les autres et que je n'étais pas faite pour cela. A toutes les personnes qui seraient curieuses de tester, faites le mais régulièrement, même quelques minutes au début et surtout faites le quelques semaines avant de juger des bienfaits.


3- de la méditation formelle ... ou informelle

Voilà "Petit Bambou" c'était cool mais il est arrivé un moment où j'ai trouvé un semblant d'intérêt à cette pratique et j'ai souhaité aller plus loin, j'ai voulu comprendre, m'inspirer de la philosophie de cette pratique, je ne voulais plus être dépendante de "Petite Bambou", je voulais adapter cette pratique à mon quotidien pour qu'elle me corresponde pleinement. Bref il est arrivé un moment où j'ai décidé de sauter le pas et de suivre une formation afin de mieux comprendre et maitriser d'avantage encore la méditation. Cette formation c'est une formation parmi tant d'autres qui existent, elle était reconnue, avait de bons retours, elle semblait sérieuse (je peux dire maintenant qu'elle l'était réellement) mais je n'en ferais pas de la pub. car il existe bien des formations équivalentes qui mériteraient tout autant une mise en avant. J'ai alors découvert une pratique différente de celle de l'application "Petit Bambou", une pratique qui s'intègre d'avantage dans mon quotidien, qui s'éloigne de l'image que j'avais au départ du "gars qui passe des heures dans son jardin zen sur son petit coussin" Je pense que c'est à partir de ce moment où ma pratique s'est développée, à pris d'avantage d'importance dans mon quotidien et pas uniquement dans mon sport. J'ai découvert une pratique "informelle" que je met en oeuvre régulièrement, tout au long de la journée, lors des temps d'attente, durant mes pauses, lorsque je sens un petit stress survenir, dans ma pratique sportive, lorsque je suis avec mes chiens ...

Voilà une pratique qui me correspond pleinement, même si la pratique formelle (plus cadrée, dans un contexte mieux défini) reste une pratique utile à mon sens.

L'idée là est de profiter des petits moments de la vie à notre disposition pour prendre conscience tout simplement de ce que l'on ressent, de sa respiration, se détendre lorsqu'on a besoin, mieux se comprendre, écouter le flot de pensée et les laisser passer, apprendre à se détacher, profiter de l'instant présent, agir plus consciemment ...


4- Qu'est ce que cela m'a apporté dans ma pratique sportive et ma relation avec mes chiens


voilà le point qui vous intéresse certainement, alors pour ceux qui auraient la flemme de lire mon partage d'expérience je met volontairement en rouge ce paragraphe. 😡 - j'ai appris à mieux maitriser mes émotions, à les sentir venir, à la gérer plus précocement

😰 - cela m'a donc aidé à mieux maitriser mon stress, à prendre conscience de mes discours interne négatif, à gagner en confiance, sérénité au quotidien mais aussi en compétition.

🐕 - j'ai appris à être plus "présente" avec mes chiens, réellement là et pas ailleurs perdu dans mes pensées

😇 - je suis plus posées, plus cohérente et ma relation avec mes chiens s'en est trouvée fortement grandit

🥰 - j'ai appris à profiter des petites choses sympa de la vie, ces petites choses que je trouvais "normales" et qui étaient cachées derrière des objectifs, des ambitions, des projets ...

🤔 - j'ai pris conscience que je vivais dans le futur plus que dans le présent

☺️ - j'ai appris à gérer mes efforts, à sentir des tensions sans intérêt, à agir plus consciemment

🐶 - mes chiens profitent d’une partenaire de jeu plus détendue, cohérente, juste et posée


5- Se faire accompagner c'est quand même plus sympa

Je pense que se faire accompagner et échanger sur le sujet c'est quand même bien plus sympathique et ça évite des idées préconçues, ça évite de passer du temps dans une pratique qui ne nous correspond pas totalement, ça permet d'adapter la chose à son quotidien de manière plus efficace en profitant de l'expérience d'une personne avertie.


6- finalement on retrouve la méditation un peu partout !

Oui oui ! Parce que j'aime aller toujours plus loin, découvrir, apprendre, comprendre ... J'ai approfondie cette pratique qui m'était proposée dans mes cours de préparation mentale mais j'ai aussi voulu découvrir d'autres pratiques qui m'étaient énoncées brièvement lors de ma formation. Alors je me suis penchée sur la méditation mais également la sophrologie et le Yoga (je n'ai pu découvrir le Yoga que de manière assez superficiellement faute de temps ... mais un jour peur être que j'irai plus loin dans cette pratique que je n'aurai jamais imaginée essayé de comprendre il fût un temps) et j'ai été assez surprise de constater à quel point ces différentes pratiques se rejoignent et se complètent!

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout