Rechercher
  • afulleringer

Les biais cognitifs

Mis à jour : sept. 24

Que ce soit dans votre sport, au sein de votre famille, dans un cadre professionnel ou personnel: vous pensez prendre des décisions consciencieuses, fruits d’analyses et de réflexions logiques et rationnelles ?





Cela serait certainement vrai si votre cerveau n’empruntait pas quelques raccourcis mentaux !

Si vous n’en étiez pas déjà conscient, aujourd’hui vous allez découvrir pour quelles raisons votre rationalité est limitée par vos jugements parfois erronés.

En effet il existe une distorsion dans le traitement cognitif d’une information … dit autrement « votre cerveau construit sa propre réalité ».


La raison: les biais cognitifs.

Il existe différents types de biais cognitifs qui devraient vous évoquer quelques souvenirs:

1- Le biais d’ancrage: ce qu’on voit en premier à tendance à nous influencer par la suite et à devenir une vérité vraie.


2- Le biais de négativité: on a tendance à donner plus de poids aux expériences négatives que l’on mémorise de manière plus durable.


3- Le biais de conformisme: on a tendance à changer nos pensées pour se conformer au plus grand nombre


4- Le biais de confirmation: on s’imagine une chose au départ, on valide une idée et à partir de ce moment là on a la fâcheuse tendance à prendre en considération tout ce qui valide notre choix de départ et omettre ce qui pourrait le remettre en question


5- Le biais de disponibilité: le cerveau a tendance à prendre en considération principalement les informations directement disponibles ou les plus chargées d’émotion


6- Le biais d’autorité: c’est cette tendance à ne pas vouloir contredire le big boss, l’expert, a du coup prendre pour correct tout ce qui provient de ces personnes.


7- Le biais d’attribution: c’est ce jugement un peu hâtif que l’on porte sur une situation ou une personne car il est plus simple de se focaliser sur ce qui est directement perceptible plutôt que de chercher à analyser des facteurs, liés à la situation, plus complexes et moins évidents.

On pourrait cité encore bien d’autres biais cognitifs mais ces quelques exemples devraient déjà vous évoluer quelque chose et vous faire prendre conscience que notre cerveau peut nous induire en erreur, parasiter nos pensées et déformer notre appréciation de la réalité.



Prendre conscience du fait que notre cerveau ne détient pas la vérité vraie est déjà un premier pas et pas des moindres !

Mais alors comment parvenir à d’avantage d’objectivité, à raisonner de manière plus rationnelle?

être plus flexible mentalement permet de se rapprocher de cet idéal et de ne pas passer à côté de tellement de choses.

Doutez de vos pensées, vos jugements, vos émotions.

Ne jugez pas hâtivement mais prenez le temps d’étudier, écouter les avis, examiner … sans délaisser pour autant ses intuitions.

 

WuW - by Anne Fulleringer 
Association loi 1901

Formulaire d'abonnement

©2020 par WuW by Anne Fulleringer. Créé avec Wix.com

  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now