On est tous différents ... avec des motivations qui nous sont propres


On a tous des profils motivationnels differents: certains sont plus orientés vers l'égo quand d'autres sont plus orientés vers la maitrise...

Alors oui: le terme « ego » renvoie un petit quelque chose de « négatif ».

Finalement peu de personne se vanteront d’avoir ce type de profil prédominant … et pourtant on a tous une petite part d’ego, une part variable d’un individu à l’autre, certains en ont très peu, d'autres beaucoup.

L'égo: YES mais idéalement pas trop ...

Le profil orienté majoritairement « ego » ira plus facilement se comparer aux autres, en cherchant à être le meilleur, le plus beau, le plus fort, le plus impressionnant … Le profil très orienté « ego » se moque un peu de comment s’est déroulé sa compétition, ce qui compte surtout c'est le résultat final, qu’il soit en haut du tableau !

S'il est en haut du tableau c’est que sa compétition s’est bien déroulée et si il est en bas du tableau c’est que c'était une journée pourrie, à oublier rapidement !

Le soucis c’est que tout n’est pas aussi simple: tout n'est pas noir ou blanc! La personne très orientée "égo" aura malheureusement tendance à être soit heureuse, soit déçue du résultat final. Elle oubliera qu’il y a souvent du bon même dans une journée « pourrie » et du mauvais même dans une journée « glorieuse » et il faudra souvent l'aider pour que cette personne réalise un débriefing "juste" de sa journée et tire un apprentissage de chaque situation.

Avoir ce type de profil est important pour être plus compétitif. C’est certain que d’avoir le profil motivationnel d’un moine bouddhiste n’aide pas à performer …

Mais c’est aussi le risque d’être plus facilement déçu car sincèrement vouloir être le meilleur ça ne dépend pas que de vous mais aussi des aléas de la journée, des autres concurrents potentiellement meilleurs ce jour là …ça peut avoir un petit côté frustrant et parfois démotivant.




Et puis avoir un profil très orienté vers l'égo lorsque l'on pratique un sport avec un animal ça peut aussi créer un peu de discordes dans le binôme.


Il y a une autre chose qui rend le profil motivationnel orienté « ego » un peu problématique: c’est que, dans les sports mettant en œuvre des animaux, notre binôme lui n’a souvent pas bien d’autres intérêts que le seul plaisir de courir … gloups voilà que les intérêts du binôme se séparent et peuvent être parfois légèrement en contradiction.


Alors la bonne nouvelle c'est qu'il existe bien des moyens d'équilibrer tout cela afin qu'une pratique "compétition" ne nuise pas au bien être et au plaisir de l'animal: il suffit juste de se faire parfois un peu aider, conseiller et puis travailler sur soi pour devenir un être meilleur pour son binôme.

La maitrise: OK mais pour performer c'est pas toujours l'idéal

Si certains sont plutôt orienté « ego », il existe aussi des profils motivationnels plutôt orientés « maitrise ».

L’objectif n’est alors plus d’être le meilleur mais de faire l’action la plus propre, fluide, le geste parfait et maîtrisé …

Le plaisir c’est d’avoir réalisé une jolie prestation même si les résultats chronométrique n’est pas à l’attendu.

Vous comprendrez bien du coup qu'un profil très orienté "maitrise" n'aide pas à une performance optimale, l’esprit compétition fait parfois un peu défaut… mais par contre pour le bien être animal c’est plutôt cool!

Bref, on est tous différents ... en prendre conscience c'est déjà un bon début

Alors l’humain est ainsi fait qu’on a parfois du mal à imaginer et comprendre que son voisin puisse être différent, avoir une conception de la vie à l’opposée …

Difficile, par exemple, pour certains de comprendre qu’on puisse se présenter sur une ligne de départ en compétition sans chercher à performer et sans donner 300% de ce que l’on a dans le ventre.

Vous avez tous des valeurs qui vous sont propres et ne sont pas forcément celles de vos voisins. Les vôtres ne sont pas forcément meilleures, elles sont juste différentes …

Vous avez tous des vécus différents, des pensées différentes, des croyances différentes, des fonctionnements différents et votre monde n’est QUE votre monde, un monde vu depuis vos yeux, un monde qui vous appartient mais qui n’est pas forcément celui de votre voisin. Un monde subjectif qui n’est pas meilleur que les autres, juste différents.

Prendre conscience de tout cela permet un peu plus de tolérance, d’ouverture d’esprit, de compréhension …

S'ouvrir aux autres, prendre le temps de comprendre, apprendre et échanger plutôt que de juger, et faire des raccourcis logiques selon VOTRE logique, est peut être utopique car nous aurons toujours une vision biaisée et subjective qui correspond à notre mode de pensée selon notre vision du monde.

Deja prendre conscience de certaines sources de motivation qui diffèrent est un début sympathique.



64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout